DigiCert renforce sa position en Europe de la même façon que Symantec atteint ses objectifs principaux en matière de migration

DigiCert renforce sa position en Europe de la même façon que Symantec atteint ses objectifs principaux en matière de migration

 

Plus de 75 % des marques de la société Symantec et la plupart des clients SMB ont achevé la prévalidation de l’organisation qui consiste à simplifier l’émission de certificats à partir des racines approuvées DigiCert, facilitant ainsi l’émission de millions de certificats depuis le 1er décembre.

 

Plus de 100 employés DigiCert en Europe travaillent en étroite collaboration pour aider les clients à migrer

 

DigiCert offre le chemin le plus facile à ses clients qui sont touchés par la méfiance de Google par rapport aux racines de Symantec pour émettre à nouveau et gratuitement des certificats, par le biais des portails existants de ses clients

 

LONDRES, R.U (5 Mars 2018) – DigiCert Inc., le principal fournisseur mondial de solutions de cryptage et d’identité évolutives destinées aux entreprises, a annoncé aujourd’hui à ses clients des événements marquants dans le processus d’intégration et de transition de la sécurité du site Internet de Symantec et dans le domaine des solutions d’ICP (infrastructure à clé publique) connexes au sein des racines approuvées de DigiCert.

Les exigences du navigateur ayant été satisfaites le 1er décembre 2017 par DigiCert en matière d’émission de certificats Symantec, Thawte, GeoTrust et RapidSSL, DigiCert a émis des millions de certificats SSL, notamment un certain nombre de nouveaux certificats et des certificats de remplacement pour les clients Symantec concernés. L’une des principales conditions requises pour émettre des certificats consiste à valider les identités de ces organisations pour garantir la sécurité des utilisateurs. Jusqu’à présent, plus de 75 % de l’entreprise et la plupart des clients SMB ont fait cette démarche, permettant ainsi une procédure d’émission plus rapide les faisant progresser.

DigiCert a fait l’acquisition des activités de sécurité du site Internet et des solutions d’ICP connexes de Symantec fin 2017, ce qui lui a permis de s’élever à la position de plus grande autorité de certification de l’industrie pour les entreprises et les clients SMB, ainsi que d’être le premier fournisseur au monde de TLS, de signature de codes, d’IdO et autres solutions d’ICP. Avant la transaction, Google Chrome a établi une stratégie pour supprimer progressivement par le biais d’alertes de sécurité dans son navigateur Chrome l’approbation de tous les certificats SSL/TLS de Symantec et ses sous-marques Thawte, GeoTrust et RapidSSL. DigiCert œuvre depuis à répondre aux exigences du navigateur et à fournir un chemin de confiance permanente à ses clients.

” DigiCert a pris les mesures nécessaires pour répondre aux besoins de la communauté du navigateur et met actuellement en place un programme pour simplifier l’émission des certificats à partir de racines approuvées qui permet aux détenteurs des certificats Symantec de poursuivre leurs opérations de sécurité avec le moins d’impact possible “, explique Jeremy Rowley, VPE, produits DigiCert.

La migration hors des racines Symantec s’est avérée un processus important en raison du délai serré et de la quantité de certificats, qui coincide avec la publication de Google Chrome 66 Beta le 15 mars, qui sera suivie par la publication générale ou ” permanente ” de Chrome 66 en avril.

” À chaque fois que vous avez une migration de cette envergure, qui est unique dans l’industrie des autorités de certification, il y aura certainement quelques bugs et des leçons à en tirer “, déclare Rowley. ” Notre priorité absolue reste de permettre à nos clients de réussir cette transition avant les délais imposés par le navigateur, alors que notre stratégie à plus long terme est d’ajouter le leadership dans ce secteur et la technologie moderne de DigiCert à l’échelle mondiale de Symantec afin de fournir à nos partenaires et clients les services les plus complets, fiables, efficaces et durables “.

DigiCert offre le chemin le plus facile aux détenteurs de certificats des marques Symantec afin de remplacer leurs certificats avant que Chrome ne s’en méfie. Alors que DigiCert a remplacé l’architecture auxiliaire de Symantec afin de répondre aux exigences du navigateur, elle a été capable de conserver des systèmes frontaux de sorte que les clients concernés peuvent remplacer ces certificats gratuitement par le biais de leur portail existant – de la même façon qu’ils renouveleraient un certificat arrivant à expiration.

“Il n’y a pas besoin d’étudier de nouveaux systèmes, de travailler avec de nouveaux représentants commerciaux et de se soucier de négocier de nouveaux contrats “, a déclaré Rowley. ” Nous avons renforcé notre équipe d’assistance et de validation, et nous avons mis en place des formations supplémentaires pour qu’ils puissent répondre aux questions des clients et des partenaires, dans la mesure où ils remplacent les certificats concernés émis par Symantec “.

En Europe, DigiCert compte plus de 100 collaborateurs pour permettre de faciliter le processus de transition des clients de toute taille, notamment les principaux établissements bancaires, entreprises commerciales, constructeurs automobiles et autres sociétés en Europe.

Outre les mises à jour sur les portails de gestion des certificats de DigiCert et de Symantec pour fournir des directives sur le programme de transition, les équipes DigiCert en Europe ont contacté directement les partenaires et les clients pour expliquer comment le processus se déroulera et pour fournir une assistance technique si besoin. DigiCert a également créé un outil simple (https://www.websecurity.symantec.com/fr/fr/support/ssl-checker) qui permet aux clients de vérifier rapidement si un site Internet est impacté par les délais de dépréciation des racines de Symantec en saisissant tout simplement leur nom de domaine.

En commentant le développement de DigiCert en Europe et le projet de transition de Symantec, Rik Turner, analyste pour Ovum a déclaré, ” la société DigiCert s’est attaquée au problème de confiance de Symantec, à travers lequel Google Chrome et Mozilla Firefox se méfieront des certificats de ce dernier à partir d’avril pour Chrome et de mai pour Firefox, et prendra des mesures pour aider les clients concernés. Ayant fait l’acquisition de l’activité des certificats Symantec l’année dernière, cela facilite à présent la migration des détenteurs de certificats vers leurs racines approuvées, avec l’Europe qui se concentre sur cette activité tout autant que l’Amérique du Nord. Par ailleurs, DigiCert prévoit de faire des innovations en matière de SSL et d’ICP pour faire avancer ses clients européens “.

” En tant que leader mondial, nous nous engageons à améliorer en permanence nos infrastructures et processus afin d’offrir le niveau de plus élevé de confiance et des solutions innovantes à nos clients “, déclare Rowley. ” Ce projet de transition ne représente qu’une partie de notre objectif à plus long terme qui consiste à accélerer l’innovation des solutions de SSL/TLS et d’ICP connexes, notamment la simplification de la gestion des certificats, pour l’Internet moderne et la sécurité de l’IdO “.

 

À propos de DigiCert, Inc.
DigiCert est le fournisseur principal de solutions de sécurité évolutives pour un monde connecté. Les entreprises les plus innovantes, notamment la Global 2000, choisissent DigiCert pour son expertise en matière d’identité et de cryptage pour les serveurs web et les équipements(Internet des objets). DigiCert prend en charge les certifcatsSSL/TLSet d’autres certificats numériques pour le déploiement des ICP à n’importe quelle échelle par le biais de sa plateforme de gestion du cycle de vie des certificats,CertCentral®. L’entreprise a reçu une dizaine de prix pour sa plateforme de gestion pour entreprise, pour la compétence et la rapidité de son service client ainsi que pour sa croissance leader sur le marché. Si vous souhaitez connaître les dernières mises à jour et informations sur DigiCert, veuillez consulter le site digicert.com ou suivre @digicert.

###

 

Return to PR Archive

 

Return to Main News Page